Fermer
Secteurs / Activités

    Alimentaire : la bataille du yaourt glacé

    Depuis deux ans, le yaourt glacé s’est lancé à la conquête des consommateurs français. Sur ce créneau proche de celui de la glace, le nombre de boutiques est en augmentation et plusieurs enseignes de franchise tentent de bâtir un réseau.

    Llaollao, Yogurtlandia et les autres...

    A côté de ces tentatives françaises, des poids lourds internationaux, disposant de moyens importants, essaient, depuis 2012 de pénétrer le marché hexagonal. Après une première année de test, la franchise d’origine espagnole Llaollao (110 unités en Espagne où elle vu le jour en 2009, plus une cinquantaine dans 15 pays) a démarré son développement en France en 2013.

    Le réseau regroupe huit implantations dans l’Hexagone. Llaollao s’implante sur des kiosques de 20 à 40 m² (plus une terrasse, quand c’est possible) en centre-ville, centre commercial ou en station balnéaire. L’objectif, ambitieux, est d’ouvrir dix boutiques en 2014, dont une en région parisienne, dans le centre commercial Val d’Europe. Autre projet de l’enseigne : la création d’une base logistique en France afin d’accompagner son expansion.

    De son côté, Yogurtlandia a ouvert, fin 2013, une première unité à Strasbourg. Cette franchise d’origine italienne compte près d’une centaine de points de vente en Italie, en Espagne et en Grèce. “Nous testons le marché, explique prudemment Jérôme Fiorito, un des deux associés français, avec la volonté de développer le concept si celui-ci est bien accepté par les consommateurs. Concrètement nous avons un contrat d’exclusivité sur l’Alsace, la Lorraine et PACA. Notre premier objectif est donc d’ouvrir un magasin sur chacune de ces zones.”

    Quant à Tutti Frutti Frozen Yogurt, qui débarque tout juste en France en 2014, six ans après sa création en Californie, il fait état d’un développement rapide (800 adresses réparties dans près d’une cinquantaine de pays) sur la base d’un concept original en libre-service avec des distributeurs automatiques. Ses premières boutiques ont vu le jour à Paris en juin et Bordeaux en juillet. L’enseigne nécessite des locaux de 60 à 80 m², sur des emplacements numéro 1.

    Enseignes du même secteur