Fermer
Secteurs / Activités

      Boulangerie : la franchise en campagne

      Sur le segment en expansion des boulangeries sous enseigne, le lancement du poids lourd Marie Blachère en franchise va-t-il conduire à une redistribution des cartes ? Ses concurrents, en tous cas, se préparent au choc.

      Un segment en expansion

      Sur le marché du pain, les concepts de terminaux de cuisson ayant recours à des pâtons surgelés, ont longtemps eu le vent en poupe. Au tournant des années 2 000, on en recensait une vingtaine. Une clarification de l’offre s’est opérée et seule une poignée d’enseignes a survécu, avec quelques succès remarqués comme celui de La Mie Câline (plus de 200 points de vente aujourd’hui).

      Longtemps réservé aux artisans indépendants, le secteur de la boulangerie stricto sensu s’est parallèlement ouvert à la franchise. La mise au point de procédés permettant à des néophytes à fabriquer, de A à Z, une gamme courte de pains, puis la création de concepts de périphérie sur des surfaces importantes, avec des équipes comprenant de vrais boulangers, ont rendu accessible une activité où la rentabilité est forte, puisque sans intermédiaire.

      Enseignes du même secteur