Fermer
Secteurs / Activités

    Services à la personne : l’union fait la force

    Les opérations de regroupement se multiplient dans les services à la personne, afin de donner naissance à de grands groupes multi-activités, alors que le nombre d’acteurs spécialisés, franchisés ou pas, avait explosé au cours des dix dernières années.

    Une recomposition nécessaire ?

    Franchise Services à la personneCette recomposition était sans doute nécessaire puisque le nombre d’organismes serait passé de 5 500 en 2006 à 34 900 aujourd’hui, dont 78 % d’entreprises, comme  le soulignent les organisateurs du Salon des services à la personne (du 15 au 17 novembre dernier à Paris, porte de Versailles). Ces derniers rappellent que le secteur aurait créé 390 000 emplois en France entre 2005 et 2013 et offrirait un potentiel de “160 000 nouveaux emplois pour le seul métier d’aide à domicile d’ici 2022″.

    Visant à constituer un acteur pluridisciplinaire de grande taille, le rapprochement entre Apef Services et O2 est une opération classique entre réseaux dont les métiers et la couverture du territoire s’avèrent complémentaires. Tandis que les synergies entre Orpea (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes), Adhap Services (maintien à domicile) et Domidom semblent évidentes. Dans le cas de La Poste, la logique de l’opération ne saute pas aux yeux a priori : encore faut-il savoir que le Groupe prévoit de commercialiser une nouvelle offre, baptisée “Veiller sur mes parents”… Dans ce contexte, d’autres regroupements ne sont pas à exclure, notamment entre des acteurs, spécialisés ou généralistes, de taille moyenne aspirant à grandir.

    Enseignes du même secteur