Fermer
Secteurs / Activités

      Devenir franchisé d’un réseau succursaliste ?

      Dernière mise à jour le 4 mai 2021

      De plus en plus de réseaux succursalistes s’ouvrent à la franchise. Beaucoup réussissent leur lancement. Mais pas tous. Quelles précautions les franchisés doivent-ils prendre avant de les rejoindre ?

      La décision de franchiser ne suffit pas toujours

      La Fnac n’a pas, elle non plus, tout à fait atteint ses objectifs, annoncés en 2011 par son Pdg, Alexandre Bompart (au lendemain de la cession de l’entreprise par PPR).

      L’enseigne ambitionnait alors d’ouvrir en France dans les 5 ans “30 grandes surfaces en propre dans les grandes villes” (en plus des 82 existantes) et “une cinquantaine de magasins de proximité (de 300 m² dans des villes de petite taille), pour partie en franchise”.

      Grâce à un accord avec Lagardère et sa filiale Relay, une vingtaine de petites surfaces a ouvert dans les aéroports et les gares.

      Une dizaine de créations ou ralliements de commerçants (libraires, disquaires, ex-Plein Ciel ou Nuggets) a eu lieu également. Mais sur des formats très divers, de 320 m² en centre-ville à 1800 en périphérie.

      Deux tests étaient en cours et des accords en vue, fin 2015, avec Intermarché.  Mais face aux pure-players comme Amazon “qui sont par définition présents partout”, si la Fnac a redressé l’activité de son site marchand et ses comptes (et a trouvé de nouveaux relais de croissance, notamment avec le rachat… de Darty), la conquête de nouveaux territoires pour son enseigne via la franchise lui a été plus difficile que prévu.