Fermer
Secteurs / Activités

    Multi-franchise : multi-avantages, mais…

    Multi-franchise : multi-avantages, mais…

    Dernière mise à jour le 28 février 2017

    La multi-franchise est un réel levier pour le franchiseur tout en étant un vecteur de performance pour le franchisé : un partenariat gagnant-gagnant si toutefois quelques précautions sont prises.

    Avoir des compétences de management et de gestion

    La multi-franchise apparaît comme une activité spécifique, sur plusieurs plans bien différente de la franchise plus classique que l’on pourrait qualifier de “mono-franchise”. Elle requiert en conséquence des qualités particulières. Laurent Delafontaine explique qu’un élément essentiel réside dans la manière dont le franchisé va opérer la délégation : “C’est notamment à ce niveau que l’on peut distinguer le commerçant du véritable chef d’entreprise. Le commerçant, qui peut être un très bon professionnel dans son secteur, ne saura pas forcément bien déléguer, à l’inverse du chef d’entreprise”.

    L’entrepreneur qui opte pour la multi-franchise devra par ailleurs faire preuve de solides compétences en management et gestion, comme tout dirigeant tenant les rênes d’une PME d’une certaine taille. Car son travail et son environnement vont changer : “Le franchisé se retrouvera à la tête d’une équipe plus importante et, en conséquence, il aura moins de contacts avec chacun de ses salariés. Il court également le risque d’avoir moins de relations avec sa clientèle et de perdre ainsi en proximité. A titre d’exemple, dans le prêt-à-porter, il risque de commander une collection qui ne colle pas vraiment avec les désirs de sa clientèle”, prévient Laurent Delafontaine.