Fermer
Secteurs / Activités

    Droits d’entrée et redevances : quelles contreparties ?

    Droits d’entrée et redevances : quelles contreparties ?

    Dernière mise à jour le 24 juin 2019

    Ce sont des incontournables, ou presque, de la franchise. Mais que couvrent vraiment les droits d’entrée et les redevances d’exploitation réclamés par les enseignes ?

    Internet et les redevances publicitaires

    Plus de la moitié des franchiseurs (59 %), enfin, demandent aussi une redevance publicitaire. Là encore, elle est en général proportionnelle au chiffre d’affaires, mais cette fois le plus souvent comprise entre 1 % et 3 %. Il s’agit cette fois de la contrepartie des outils marketing et de communication mis à disposition du réseau. Des outils absolument nécessaires, au premier rang desquels figure, depuis quelques années, le site Internet de l’enseigne et ses relais sur la toile : réseaux sociaux, blogs, etc.

    “De nombreux franchisés tirent aujourd’hui un chiffre d’affaires substantiel du site Internet de leur marque, parce qu’il est bien conçu et surtout bien référencé. Et cela, aussi, a un coût”, rappelle Philippe Dassié. On pense en particulier à la location automobile, à l’hôtellerie ou aux services à la personne. Et ces secteurs dans lesquels une présence efficace de l’enseigne sur le Web est un atout crucial pour ses franchisés, sont chaque jour un peu plus nombreux.