Fermer
Secteurs / Activités

    Succursales + franchises : les conditions pour réussir

    Succursales + franchises : les conditions pour réussir

    Dernière mise à jour le 22 mars 2018

    La franchise tente de nombreux réseaux jusqu’ici purement succursalistes. Plusieurs conditions doivent être réunies cependant pour que l’alliance de ces deux formules se révèle un succès.

    Animer le réseau différemment

    Les animateurs de réseau doivent-ils quant à eux être séparés en deux équipes : une pour les franchisés, l’autre pour les succursales ? “De bons animateurs peuvent gérer les deux et apporter aux deux, estime pour sa part Olivier Deschamps.

    Sans doute, Mais… “Le franchisé a besoin d’une organisation qui lui soit dédiée, affirme René Prévost. Il a besoin d’avoir une réponse à ses questions. Il ne doit pas se sentir isolé. Il doit se sentir important dans la structure, écouté“, poursuit le dirigeant qui plaide pour deux organisations séparées (la règle chez Speedy) avec des directeurs régionaux dédiés aux succursales et des animateurs réservés aux franchisés.

    “Ce sont deux profils différents, acquiesce Chistian Bédrune, également partisan de la séparation. Nous avons tenté les deux systèmes. Mais à chaque fois que nous avons eu des animateurs mixtes, cela s’est fait au détriment des franchisés. Car ils sont plus exigeants, plus difficiles. Par exemple sur les produits, la qualité, la réactivité, la communication, l’aide à l’amélioration du business, tout ce pour quoi ils payent et attendent de vous voir délivrer le service que vous vous êtes engagés à leur rendre. Quand on veut faire de la franchise, il faut être très “open” sur ce que les franchisés vous demandent.

    “Pour démarrer, on peut prendre des animateurs qui s’occupent des deux (succursales et franchises). Mais dès que vous avez 20 ou 30 magasins franchisés, il faut des animateurs dédiés“, résume l’opticien.