Fermer
Secteurs / Activités

    S’installer en franchise : bien choisir son local

    S’installer en franchise : bien choisir son local

    Dernière mise à jour le 11 juillet 2018

    Le choix de votre magasin sera un élément déterminant dans la réussite de votre entreprise. Voici quelques conseils pour vous aider à repérer les endroits stratégiques et éviter certains écueils.

    Examinez l'accessibilité et le stationnement

    Autre point à examiner : l’accessibilité du futur magasin et notamment s’il est desservi par des transports en commun (station de métro, arrêt de bus ou de tramway). La possibilité de se garer à proximité du local est également un critère indispensable. “Ainsi, il est peut-être judicieux d’éviter les rues piétonnes si vous prévoyez de vendre des objets lourds comme des meubles. Ou encore si vous ciblez une clientèle plutôt âgée qui devra être déposée au pied du point de vente”, estime Jean-Pierre Gouzy.

    Même si vous vous implantez dans une région que vous connaissez déjà, vous devrez réaliser cette enquête. “Le futur franchisé ne doit pas avoir peur de prendre sa voiture comme s’il arrivait pour la première fois dans la ville et étudier l’accessibilité à son futur commerce, conseille Sébastien Delattre. Il doit se mettre dans la peau d’un client potentiel.”  Vous identifierez ainsi tous les obstacles pour se rendre dans votre magasin : sens unique, escaliers, trottoir étroit ou peu ensoleillé, présence de mobilier urbain, etc. L’idéal étant qu’il y en ait le moins possible.

    Vous devrez également vous renseigner sur les travaux qui sont prévus dans l’immeuble ou la rue où est situé votre commerce, notamment auprès de la mairie et de la Direction départementale de l’équipement. “Cela aura des conséquences sur le trafic, avertit Nathalie Dubiez, responsable du marché de la franchise chez HSBC. S’il y a des chantiers prévus, il est capital de savoir s’il s’agit d’un simple ravalement ou de projets plus lourds comme la percée d’une ligne de tramway ou le réaménagement d’une zone.” Si c’est le cas, cela ne signifie par forcément qu’il vous faudra renoncer au local, mais que vous devrez intégrer dans votre prévisionnel une baisse d’activité temporaire. “Une implantation peut échouer par simple manque de trésorerie”, a constaté la banquière.

    La rue Jean Jaurès à Brest (photo : Eric Avenel)Vous devrez également vous renseigner sur les travaux qui sont prévus dans l’immeuble ou la rue où est situé votre commerce, notamment auprès de la mairie et de la Direction départementale de l’équipement.