Fermer
Secteurs / Activités

    Un premier réseau de vide-greniers permanents en franchise

    Au Vide Grenier, première enseigne de vide-greniers permanents en franchise, ouvre ce mois-ci son sixième point de vente, à Perpignan.

    Au-Vide-Grenier-EntreeIl a découvert le concept en 2015, lors d’un séjour en Finlande, où le moindre village a sa braderie permanente. “Le modèle n’existait pas en France, alors j’ai décidé de l’y transposer”, raconte Romain Chassagne. Dès le printemps suivant, l’entrepreneur, venu du monde de l’immobilier, teste son modèle, baptisé Au Vide Grenier, à Fougères. Sur 1 000 m², il propose 110 stands, loués 10 € la semaine (20 € les 2 semaines et 30 € les 4). “Le client choisit les dates où il veut exposer, dépose ses articles le jour J, en fixe les prix, et les récupère, avec ses gains, à la fin de la location”, explique-t-il. Entre temps, l’équipe du magasin, ouvert 7 jours/7, se charge de superviser les ventes, moyennant une commission de 35 %. Et le client peut venir réapprovisionner tant qu’il veut.

    Un vide-grenier ouvert 7 jours/7

    Très vite, le concept prend, et le délai pour obtenir un stand atteint trois semaines. “Nous avons réorganisé les lieux pour passer à 140 stands. Et commencé à recevoir les premières sollicitations de candidats à la franchise que le concept avait séduit”. Avant de dupliquer, Romain Chassagne veut toutefois border le modèle. “Il nous fallait en particulier un logiciel de caisse capable de gérer des ventes pour de multiples comptes”.  Le fondateur d’Au Vide Grenier lance aussi un site internet. Permettant la réservation en ligne des emplacements, c’est aussi une plateforme de petites annonces entre particuliers, « porte d’entrée pour attirer les gens en magasin », souligne-t-il. Site qui sera doublé d’une application mobile, le “plus gros investissement de la tête de réseau à ce jour”, le 20 mai prochain.

    Un potentiel de 100 franchises en France

    En septembre 2018, la première franchiseAu-Vide-Grenier-stands Au Vide Grenier ouvre à Angoulême. Le Mans et Quimper suivent en novembre, puis Évreux en janvier 2019. “Nous lancerons Perpignan et Béziers d’ici fin mai, puis Chateaubriand et Rennes courant juin”. Le franchiseur prévoit en tout entre 10 et 15 inaugurations cette année, et de conserver ce rythme ensuite.  Tous les profils sont les bienvenus, pour peu qu’ils aient le goût du vide-grenier évidemment. “Nous nous limitons toutefois à des projets sûrs et cohérents en termes de potentiel”, précise le responsable.

    Au Vide Grenier s’installe en zones commerciales ou sur des axes passants, sur des surfaces adaptées au marché local. Un magasin de 200 stands représente environ 60 000 € d’investissement initial global, dont 15 000 € de droit d’entrée. Ce dernier couvre la formation de 20 jours dispensée par la tête de réseau. Plus petit magasin du réseau, Fougères réalise près de 600 000 € de ventes annuelles, soit un chiffre d’affaires facturé d’environ 200 000 €. Avec 210 stands, le format appelé à être dupliqué en franchise, Angoulême atteindra le double sur son premier exercice.

    15 000 €
    Apport personnel
    15 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur AU VIDE GRENIER

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise AU VIDE GRENIER Trouvez votrelocal