Fermer
Secteurs / Activités

    Concurrence déloyale en franchise : des têtes de réseau mises hors de cause

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page

    Un franchiseur assigne deux enseignes de son secteur pour concurrence déloyale. La Cour de cassation met hors de cause les têtes de réseau concernées qui, à son avis, ne peuvent être tenues pour responsables des « agissements » de leurs membres.

    La Cour de cassation a tranché, le 14 février 2018, un litige entre  plusieurs enseignes du commerce en réseaux d’un même secteur (deux franchises et une coopérative) à propos de concurrence déloyale.

    Selon l’un des franchiseurs, les deux enseignes d’un groupe concurrent – l’une en franchise, l’autre en coopérative – pratiquent « une fausse facturation » « afin d’attirer les clients par la réduction du prix à régler en direct». « Ce qui constitue des « pratiques constitutives de concurrence déloyale ». Il demande réparation de son préjudice.

    Sans se prononcer sur ces pratiques (Existent-elles ? Sont-elles loyales ?), la Cour de cassation rejette le pourvoi du franchiseur et, validant l’arrêt d’appel, met hors de cause les têtes de réseaux accusées.

    Concernant la première enseigne du groupe visé, développée en franchise, le franchiseur plaignant se fondait sur la notion « d’entité économique », propre au droit de la concurrence. Plusieurs entreprises, quoique juridiquement indépendantes comme le sont franchiseurs et franchisés, pouvant former une même unité.

    Cour de cassation juridique franchise

    Mais pour la Cour de cassation « la notion d’entité économique ne (s’applique) pas en matière de responsabilité civile délictuelle de droit commun ». En clair, la société du franchiseur ne peut être tenue pour responsable des éventuelles pratiques illégales des magasins de son réseau.

    De même, pour la deuxième enseigne du groupe, la Cour note qu’étant « une coopérative de commerçants indépendants, assurant, en qualité de centrale d’achat, la fourniture de produits et services nécessaires à la profession (…), et (n’exploitant) pas personnellement de magasin (…), elle ne peut, en sa seule qualité de coopérative, être tenue pour responsable des agissements des membres de son réseau ».

    La concurrence déloyale n’est pas retenue contre les deux têtes de réseaux accusées. Le franchiseur plaignant est débouté.

    Lire aussi sur le sujet :

    -l’article de la Lettre de la distribution de mars pour qui la « Cour de cassation maintient son appréhension juridique minimaliste du réseau de distribution ». L’article suggère une alternative pour le plaignant et évoque, concernant la responsabilité des têtes de réseaux, des évolutions possibles du droit.

    A lire également

    • Encore 200 magasins Schmidt et Cuisinella à ouvrir en France
      18 Mai 2018

      Les résultats annuels de Schmidt Groupe seront officiellement dévoilés le 1er juin, mais déjà, ils s’annoncent exceptionnels. Patrick Fabre, directeur commercial, évoquait ainsi fin mars à l’occasion de Franchise Expo, un chiffre d’affaires 2017 pour la France de 540 millions d’euros. « Soit le plus gros de notre histoire, commentait-il alors. Il est en progression de… Lire la suite

    • Restauration : l’américain Popeyes Lousiana Kitchen à la conquête de l’Hexagone
      18 Mai 2018

      Fondée à La Nouvelle-Orléans en 1972, Popeyes Louisiana Kitchen est une enseigne de restauration rapide à base de poulet qui compte plus de 27 000 restaurants à travers le monde. C’est place de la Comédie à Montpellier, que la société Lodarest, master franchisé pour la France, a inauguré en février dernier le premier établissement à l’enseigne en… Lire la suite

    • Le témoignage de Laurie Aït-Kaci, franchisée Dietplus en Gironde
      18 Mai 2018

      « J’ai connu dietPlus en étant cliente de l’enseigne », explique d’emblée Laurie Ait-Kaci. À l’époque j’étais jeune maman et mère au foyer. Aussi, lorsque j’ai envisagé de reprendre une activité, j’ai tout naturellement pensé au coaching alimentaire». Elle contacte l’enseigne et rencontre son développeur pour l’Ouest. Mais elle se rend aussi à Franchise Expo Paris… Lire la suite

    • Ximiti réinvente la distribution automatique en licence de marque
      17 Mai 2018

      « La distribution automatique connectée est l’avenir du commerce de proximité ». Telle est la conviction des dirigeants de la société Neovendis, créée en 2014, qui développe un réseau de magasins automatiques en libre-service à l’enseigne Ximiti. Ouverts 24h sur 24 et 7j sur 7, ces derniers proposent un large choix de produits. Une application permet à… Lire la suite

    • Le Boeuf Tricolore grandit à son rythme
      17 Mai 2018

      Seul réseau de boucherie en franchise, Le Bœuf Tricolore regroupe aujourd’hui 25 unités aujourd’hui, dont 15 en franchise. Après Vannes, qui a ouvert en mars, d’autres inaugurations sont prévues en 2018, dont Royan, Mérignac, Lunel et Le Mans. « Nous devrions atteindre la trentaine d’unités fin 2018, explique Sonia Pineau, présidente-directrice générale de la chaîne. À… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    ARTITECHS BAT 2018