Fermer
Secteurs / Activités

    Franchises sans local : une solution moins coûteuse ?

    Franchises sans local : une solution moins coûteuse ?

    Dernière mise à jour le 28 février 2017

    Certains concepts de franchise n’ont pas besoin de pas de porte ou d’agence. Sans local à louer, acheter ni aménager, les besoins de financement de départ sont plus raisonnables, rendant les projets plus accessibles.

    Immobilier sans agences, courtage et cuisines sans showroom

    Dans l’immobilier “sans agences” (Maxihome, Megagence, Optimhome, Propriétés Privées, Safti), l’absence de local “avec pignon sur rue” est au cœur même du concept. La particularité de ces mandataires immobiliers est en effet qu’ils ne travaillent pas en agence mais depuis chez eux. En conséquence, ils supportent nettement moins de frais fixes et cela impacte directement les honoraires qu’ils facturent à leurs clients.

    Franchise MeilleurtauxDans d’autres métiers comme le courtage en crédits ou le courtage en travaux, tout dépend du modèle économique privilégié par la tête de réseau : ainsi, Activ Travaux ne nécessite pas de local au démarrage, mais d’autres réseaux incitent leurs franchisés à se doter dès le départ d’une vitrine commerciale. De même, si Immofinances.net travaille sans agence, un réseau comme Meilleurtaux.com a fait le choix, dès 2001, de déployer un réseau d’agences physiques. Au nom de la proximité avec la clientèle des particuliers, notamment.

    Délibérément, certains franchiseurs comme Cuisines Raison, se positionnent quant à eux à contre-courant : pas de showroom ni de modèle d’exposition pour ce spécialiste des cuisines aménagées, mais un concept de vente à domicile, sur catalogue. Atypique au moment de sa création en 1993, ce modèle est peut-être appelé à faire école avec le développement de la vente en ligne.