Fermer
Secteurs / Activités

    Franchiseurs : quelle stratégie adopter à l’international ?

    Franchiseurs : quelle stratégie adopter à l’international ?

    Dernière mise à jour le 22 mars 2018

    En dépit du potentiel que cela peut représenter, un tiers à peine des enseignes françaises sont engagées à l’international. Des chercheurs ont identifié les freins à ce développement. Et donnent un certain nombre de clés aux franchiseurs pour les lever.

    Entre standardisation et adaptation

    Dernier facteur de réussite et non des moindres : l’adaptation du concept. La philosophie la plus répandue chez les franchiseurs est qu’elle est inévitable, mais qu’elle doit être minimisée, au risque pour la marque d’y perdre en qualité de son concept et de son offre, voire d’y laisser son image. “Cela est d’autant vrai qu’aujourd’hui, avec la mondialisation de l’information, un avis négatif posté sur le Facebook polonais d’une enseigne peut rejaillir partout dans le monde”, souligne l’universitaire.

    De manière générale, les chaînes touchent peu leur ADN, à l’expérience client et la qualité de leur offre. Elles sont en revanche plus souple sur le marketing mix et sur  les éléments mêmes du contrat de franchise : montant des droits d’entrée, pourcentage de royalties, etc.

    Pour réussir à l’international, les franchiseurs doivent donc “savoir faire” autant que “savoir être”. Autrement dit maîtriser les compétences et techniques du commerce international, leurs propres choix stratégiques et la gestion de la relation avec leur(s) partenaire(s). Mais aussi savoir y détecter puis saisir les opportunités, tout en se montrant ouverts et humbles. Vaste programme…