Fermer
Secteurs / Activités

    Bien comprendre les motivations du cédant

    Dernière mise à jour le 21 avril 2020

    Un franchisé peut mettre en vente son entreprise pour de bonnes raisons : partir à la retraite, réaliser son patrimoine. Mais il peut aussi vouloir quitter le réseau par lassitude ou insatisfaction. Et là, il faut en savoir plus…

    Assistance-franchiseParmi les premiers points à vérifier par tout repreneur d’une entreprise franchisée, « il faut bien connaître les raisons de la vente», avertit Maître Olga Zakharova-Renaud, avocat associé du cabinet BMGB, qui conseille exclusivement les franchisés, y compris en cas de cession de leur entreprise.

    « S’il s’agit d’un départ à la retraite ou d’un multifranchisé qui cède une unité afin de recentrer son activité sur le plan géographique par exemple, il n’y a pas de souci. Mais une mise en vente peut aussi résulter d’une insatisfaction du franchisé, d’une insuffisance de résultats et là il faut s’interroger. »

    « Attention, prévient la spécialiste, dans ce cas, le discours du franchiseur qui souhaite garder le point de vente dans le réseau sera le plus souvent rassurant. Parlant du cédant, il vous dira « c’était un mauvais, il n’était jamais là. Mais toi tu es un bon, tu vas réussir… ». C’est peut-être vrai. Peut-être pas… Il faut donc se demander pourquoi le chiffre d’affaires n’est pas à la hauteur des espérances. Est-ce vraiment dû au franchisé qui n’était pas assez commerçant ou bien à l’emplacement qui n’est pas adapté ? »

     

    « Les marges sont-elles trop faibles parce que l’on achète trop cher ? »

     

    Et, au-delà du chiffre d’affaires, il faut savoir ce qu’il en est des marges et de la rentabilité. « Y-a-t-il eu une mauvaise gestion des charges ? Ou bien les marges sont-elles trop faibles parce que l’on achète trop cher au regard des prix de vente que l’on peut pratiquer vu la concurrence et/ou le pouvoir d’achat de la clientèle ?  Y a-t-il un prix maximum trop élevé imposé par le franchiseur ?». Des points à éclaircir absolument, selon la praticienne.