Fermer
Secteurs / Activités

    Savoir bien présenter sa demande de financement

    Dernière mise à jour le 11 mars 2021

    Dans le dossier de financement, la présentation de l’enseigne, du projet et du futur franchisé doivent être particulièrement soignées. Lors du rendez-vous avec le banquier, le candidat peut, bien sûr, se faire accompagner. Mais surtout, selon l’un des experts, il doit pouvoir tout expliquer lui-même.

    Dernier point, mais pas le moindre, à réussir plus que jamais selon le réseau Pret Pro – qui accompagne les candidats chez le banquier – : la présentation du dossier (dont il se charge). « Il faut mettre en avant l’enseigne (avec un focus sur ce qu’elle a fait pour ses franchisés face à la crise sanitaire par exemple), exposer clairement le projet et bien présenter le candidat lui-même, liste le directeur général. Nous ne pouvons pas dire dans quelle proportion, mais nous sommes certains que cela pèse vraiment dans la décision de la banque. »

    Pour Fiducial, qui conseille de s’adresser et de se faire accompagner par plusieurs banques (dont, pourquoi pas la banque Fiducial), « le banquier doit sentir le professionnalisme de la démarche. Le dossier doit être complet et maîtrisé. Le candidat doit être capable de tout expliquer lui-même ». «Si le banquier sent qu’il a en face de lui une personne sérieuse et impliquée dans son projet, cela fera la différence », soutient Olga Romulus. Et elle en est convaincue : « Si 2021 risque d’être une année particulière, les banquiers ne vont pas arrêter de financer ». Mais « plus que jamais, les porteurs de projets devront s’entourer de spécialistes pour augmenter leurs chances. »

    Benoît Fougerais, Directeur général et co-fondateur de PR€T PRO

    « Pour décrocher un crédit, il faut s’entourer de spécialistes à chaque stade de la démarche. »

    Benoit Fougerais

    Benoit Fougerais ne dit pas autre chose : « Si l’on se franchise, c’est parce que l’on n’a pas envie de se lancer tout seul. C’est pour cela que l’on s’adosse à un franchiseur. Il faut aller au bout de cette démarche et s’adresser à une structure spécialisée pour trouver son emplacement, à un spécialiste du marketing pour son étude de marché, à un expert-comptable pour son prévisionnel et à un courtier en financement – non rémunéré par les banques – pour trouver les moyens financiers nécessaires. » Pour lui aussi, en 2021, il faudra se faire accompagner encore plus qu’avant et « savoir s’entourer d’experts pour réussir son lancement ».

    A lire aussi :

    Olga Romulus, expert-comptable spécialisée franchise : « La situation impose aux porteurs de projet de gagner en professionnalisme. »