Fermer
Secteurs / Activités

    Contrats de franchise : attention aux périodes d’essai !

    Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page
    Brève
    2 août 2017

    Un franchisé voit son contrat résilié sans motif neuf mois après sa signature. Il perd en cassation car le contrat – de 5 ans – prévoyait une période d’essai – de 2 ans – pendant laquelle chaque partie pouvait rompre sans avoir à se justifier.

    La Cour de cassation a rejeté, le 21 juin 2017, le pourvoi d’un franchisé qui s’estimait victime d’une rupture abusive.

    Mai 2011 : le contrat de franchise est signé pour 5 ans. Tout commence normalement, le franchisé paie son droit d’entrée, investit dans son point de vente et démarre son activité.

    Mais le 1er février 2012, soit quelques mois seulement après la signature, le franchiseur signifie au franchisé la résiliation de son contrat. Sans motif. Ni indemnité.

    Pas d’abus, selon la Cour de cassation

    Pour le franchiseur, il n’y a pas d’abus puisqu’une clause du contrat prévoit une période d’essai de deux ans pendant laquelle chaque partie peut, en respectant un préavis de trois mois, mettre fin au contrat sans avoir à se justifier.

    Pour le franchisé, l’abus est évident puisqu’il n’a pas eu le temps d’amortir ses investissements et qu’aucune faute ne lui est reprochée. Il saisit la justice et réclame, entre autres, 400 000 euros de dommages et intérêts.

    Approuvant la cour d’appel, la Cour de cassation estime que le franchisé « s’était engagé en connaissance du caractère précaire de son contrat ».

    Pour les magistrats de la plus haute juridiction française, «la résiliation n’était (donc) pas abusive» et le franchiseur «ne pouvait (pas) être condamné à rembourser (au franchisé) le montant de ses investissements initiaux».

    Juridiquement «valable», mais «moralement contestable»…

    Selon la «Lettre de la distribution» (qui analyse longuement cet arrêt dans son numéro de juillet-août 2017), « la période d’essai se rencontre de plus en plus fréquemment dans les contrats de franchise ».

    « Généralement voulue par le franchiseur, une telle clause permet en effet d’évaluer l’aptitude du franchisé à exploiter son fonds de commerce et, surtout, sa capacité à réitérer la réussite commerciale attachée au savoir-faire mis à sa disposition », expose Lucas Bettoni, maître de conférences à l’université d’Albi.

    Elle échappe à la notion de « déséquilibe significatif » puisque le franchisé peut rompre lui aussi le contrat à tout moment pendant la période d’essai.

    « En principe valable au nom de la liberté contractuelle », la clause semble toutefois à l’auteur « contestable sur le plan moral ». Dans la mesure où le franchisé, qui a engagé des frais importants, n’a pas vraiment les moyens d’exercer ce droit.

    L’expert ajoute que la Cour de cassation aurait pu envisager une autre piste. Et demander à la cour d’appel de vérifier si la décision du franchiseur était motivée – ou non – par une incapacité du franchisé à gérer son fonds et/ou à dupliquer le concept.

    Mais, pour cette première décision sur la période d’essai en franchise, les magistrats n’ont pas suivi ce raisonnement…

     

    A lire aussi :

    La période d’essai dans le contrat de franchise, par Fanny Roy

    A lire également

    • Business Power Lille : deux jours pour devenir franchisé dans les Hauts-de-France
      20 Juil 2018

      Créateur ou dirigeants d’entreprise dans les Hauts -de-France, Business Power est fait pour vous. Renommé, afin de mieux traduire son ambition d’accompagner les entrepreneurs tout au long de leur parcours, l’ancien Salon Créer revient les 11 et 12 septembre au Grand Palais de Lille. Pour deux jours de rencontres, de conseils, d’ateliers et de réseautage…. Lire la suite

    • FCA veut accélérer dans la rénovation thermique de l’habitat
      19 Juil 2018

      Elle fête en 2018 ses 30 ans d’existence mais voit déjà bien au-delà… L’entreprise FCA, spécialiste de la rénovation thermique de l’habitat, a profité de cet anniversaire pour réaffirmer ses ambitions : atteindre 40 agences ouvertes  et 40 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2028. Huit ans après ses débuts en franchise – elle s’est… Lire la suite

    • Élancia, une franchise de fitness qui se veut différente
      19 Juil 2018

      Christophe Delouche, le créateur d’Élancia, a commencé son parcours en devenant responsable d’une salle de fitness à Lyon en 1995. Un an plus tard il se met à son compte et achète une salle de sport à Chalon-sur-Saône. Il l’exploitera pendant deux ans, avant de la vendre pour créer début 1998 un nouveau centre de… Lire la suite

    • Ô Sorbet d’Amour accélère son développement en franchise
      18 Juil 2018

      Avec l’ouverture de sept nouvelles boutiques en franchise au cours du premier semestre 2018, Ô Sorbet d’Amour, l’enseigne dirigée par Pascal Hamon a de quoi être satisfaite et nourrit de belles ambitions pour l’avenir. Le réseau regroupe en effet désormais 24 boutiques en France et à l’étranger, et la marque é été élue « meilleure glace de l’année » pour la… Lire la suite

    • Franchise Midas : des opportunités de créations et de reprises
      17 Juil 2018

      Référence du monde de la franchise, présente sous cette forme  en France depuis 1979, Midas n’en a pas fini avec le développement. Déjà à la tête de 357 centres sur le territoire (à fin septembre 2017), l’enseigne de réparation rapide automobile continue d’inaugurer une vingtaine d’unités chaque année. Elle s’est par exemple installée depuis janvier… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Déséquilibre significatif : un franchisé débouté en cassation
      11 Juil 2018

      Le 30 mai dernier, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi d’un franchisé qui invoquait notamment l’existence dans son contrat d’un « déséquilibre significatif ». Déséquilibre qui contribuait à justifier à ses yeux sa résiliation du contrat et son passage à la concurrence, après presque 20 ans de partenariat. Pour le franchisé, il y avait déséquilibre… Lire la suite

    • Nullité du contrat : le franchisé aurait dû mieux se renseigner, affirment les juges
      27 Juin 2018

      Voilà un litige comme il en survient encore trop souvent entre des acteurs de la franchise. Un cadre commercial veut se reconvertir. Il choisit, en 2012, un réseau qui lui paraît prometteur. Et un concept adapté à son profil puisque l’activité repose en grande partie sur les capacités commerciales de l’exploitant. Le réseau ne pratique… Lire la suite

    • Résiliation anticipée du contrat de franchise : ce qu’il peut en coûter
      20 Juin 2018

      La cour d’appel de Paris vient de condamner un franchisé pour avoir résilié son contrat avant son terme. Dans ce litige, le contrat de franchise est signé pour 5 ans en mars 2013. Assez vite le franchisé – l’un des premiers du réseau – rencontre des difficultés, cesse de payer ses redevances et, fin 2014,… Lire la suite

    • Site pilote en franchise : en faut-il plusieurs ?
      13 Juin 2018

      La cour d’appel de Paris a refusé récemment d’accorder à un ex-franchisé la nullité de son contrat. Le franchisé affirmait tout d’abord que son consentement avait été vicié car le franchiseur ne lui avait pas remis de DIP (Document d’information précontractuel) dans les délais prévus par la loi. La cour d’appel écarte ce motif en rappelant… Lire la suite

    • Un contrat de franchise Dépil Tech annulé
      05 Juin 2018

      Le tribunal de commerce de Nice vient d’annuler, le 14 mai 2018, un nouveau contrat de franchise Dépil Tech. Une annulation qui s’ajoute à deux autres prononcées le 25 janvier par le même tribunal. Cette fois les juges ordonnent, en conséquence de la nullité du contrat, le remboursement de 26 400 € réglés en 2015… Lire la suite