Fermer
Secteurs / Activités

    Sébastien Morizot, directeur général, groupe Elancia-Point Chaud : “Point Chaud va bien !”

    En réaction à la publication, sur notre site, de deux articles liés à la défaillance d’Elancia, société de production de la célèbre enseigne de terminaux de cuisson Point Chaud, nous avons reçu, après la prise de position de Caroline Morizot, en charge du développement du réseau, et celle de Didier Depreay, master franchisé belge, les précisions et le point de vue de Sébastien Morizot, directeur général du groupe Elancia-Point Chaud.
    Pour Sébastien Morizot, il est faux d’écrire comme nous l’avons fait que “Point Chaud est en difficulté”. Tout au contraire, selon le dirigeant de l’entreprise, Point Chaud va bien. [Le] résultat [a été] bénéficiaire ces 5 dernières années, [la] situation nette de l’entreprise au 31/12/2006 était de 1,8 million d’euros.” […]  “Point Chaud est une structure juridique indépendante.” (HPS : Holding Point Chaud Service…) “Le réseau de franchise Point Chaud n’est pas à vendre. À aucun moment cela n’a été envisagé. Une partie de notre réseau ne sera pas vendu à La Croissanterie.”
    Au contraire, pour Sébastien Morizot, président de HPS, “Le réseau Point Chaud se développe. En moins d’un an [nous avons mis en place] un investissement conséquent dans une nouvelle identité visuelle qui termine les tests en ce moment même (4 magasins ouverts), [nous avons réalisé] l’implantation en France sur le premier semestre de la nouvelle identité visuelle pour en faire un pilote. Une structure internationale a été créée pour le développement de l’enseigne hors de nos frontières (PCSI) ; [le] planning de financement et de déploiement de la nouvelle identité visuelle [est] en fin de réalisation. Effectivement, nous avons limité le développement de magasins à l’ancienne identité visuelle en France !”
    Quant à la défaillance d’Elancia, Sébastien Morizot précise : “Le groupe a été racheté en octobre dernier avec un projet pour la société qui porte l’enseigne [Point Chaud NDLR] et un projet pour la société de production. Pour le moment nous respectons notre plan et l’investissement industriel d’Elancia est lancé et validé.”
    Sébastien Morizot se veut rassurant. Pour lui, en substance, la société ne va pas être vendue, le réseau ne va pas s’éteindre et les partenaires qui adhèrent à la nouvelle identité visuelle et veulent monter des magasins ne doivent pas s’inquiéter. Bref, la défaillance d’Elancia est l’occasion d’un nouveau départ pour l’enseigne Point Chaud.
    Souhaitons que l’avenir lui donne raison.

    120 000 €
    Apport personnel
    25 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur POINT CHAUD

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise POINT CHAUD Trouvez votrelocal