Fermer
Secteurs / Activités

    Brigitte Réauté, cofondatrice et dirigeante Chocolats Roland Reauté - Interview du 10 février 2014

    Nous souhaitons poursuivre notre expansion à un rythme de 10 à 12 ouvertures de magasins en franchise par an.

    Chocolats Roland Réauté a reçu, en 2009, le trophée des Espoirs de la Franchise lors du Salon Franchise Expo de Paris. Qu’est-ce que cela vous apporté ?
    Au-delà du plaisir et de la fierté que l’obtention du trophée a représenté, cela a été pour nous un signe d’encouragement, une reconnaissance de notre savoir-faire et la confirmation que nous étions sur la bonne voie. Bien sûr cela nous a aussi apporté une certaine notoriété, qui a contribué à asseoir le concept et nous apporter un crédit supplémentaire dans le milieu professionnel ainsi qu’auprès des candidats à la franchise. Mais il est difficile de mesurer cet impact concrètement. Cela correspondait aussi au début de notre développement en franchise. Celui-ci a été rapide, il y a eu une sorte d’effet boule de neige. Le bouche à oreille a fonctionné, nous avons été de plus en plus connus. Le trophée des Espoirs s’est inscrit dans cette dynamique, mais il est difficile de dire si nous avons été connus à cause du trophée ou si le trophée a validé une certaine reconnaissance du concept qui était déjà acquise. On peut au moins dire qu’il a représenté un atout supplémentaire, qui s’est ajouté à d’autres.

    Quelles leçons tirez-vous aujourd’hui de votre expérience dans le développement d’un réseau de franchise ?
    Il faut d’abord redire que le métier de franchiseur réclame beaucoup d’investissement en temps et en argent. C’est un métier à part entière, qui s’ajoute à votre activité de départ, et qui demande de l’humilité, de l’écoute et de la souplesse. Il ne faut pas croire qu’on sait tout par avance. Cela s’apprend et nous continuons à apprendre. En tout cas nous nous posons beaucoup de questions, il faut toujours être en questionnement.
    Si j’avais un conseil à donner à un jeune franchiseur, je dirais qu’on ne peut pas entrer dans ce métier avec légèreté. Il faut être très conscient qu’il s’agit  d’un exercice d’équilibrisme : il faut manier avec précaution les intérêts communs du franchiseur et des franchisés, qui sont des entrepreneurs indépendants, dans une perspective « gagnant/gagnant ». C’est très difficile et cela demande une mobilisation quotidienne. On ne peut sans doute pas éviter certains conflits. Les résoudre passe par la communication.

    Où en êtes-vous dans le développement du réseau Roland Réauté ? Quels sont vos projets aujourd’hui ?
    Nous allons fêter cette année le soixantième anniversaire de l’entreprise familiale issue d’une boulangerie fondée en 1954 par Madeleine et Roland Réauté en Mayenne. C’est bien plus récemment, en 1989, que nous avons décidé de nous spécialiser dans le chocolat, puis de développer des points de vente. En 2008 nous avions cinq magasins, tous en succursale. Nous avons alors estimé que nous étions aptes à développer un réseau et avons lancé la franchise. Nous avons aujourd’hui 58 points de vente, dont une très grande majorité avec des partenaires. En 2013 nous avons procédé à 13 ouvertures et nous devrions poursuivre notre développement à ce rythme, avec 10 à 12 ouvertures de point de vente par an, soit une ouverture par mois en moyenne.
    Mais l’augmentation du nombre de points de vente n’est qu’un aspect. Nous faisons évoluer sans arrêt notre concept, car le commerce d’aujourd’hui est en constante évolution. Bien sûr ce sont plus de petites touches qu’une véritable révolution mais cela nécessite de rester en éveil, attentif. Nous faisons ainsi de gros efforts en termes de marketing, en proposant régulièrement à notre clientèle de nouveaux produits, avec des collections nouvelles pour Pâques, pour Noël, etc.
    Naturellement, pour accompagner cette expansion, et être en situation d’apporter à nos franchisés un haut niveau de services, nous avons étoffés les moyens de la tête de réseau : moyens en hommes et en services, au niveau de l’accompagnement et de l’animation, mais également au niveau de la production.

    100 000 €
    Apport personnel
    10 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur RÉAUTÉ CHOCOLAT

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise RÉAUTÉ CHOCOLAT
    Consultez l'Indicateur de la Franchise