Fermer
Secteurs / Activités

      Julien Gloria, franchisé Cuisine Plus à Nantes, Saint-Nazaire, Cholet et La Roche-sur-Yon - Interview du 11 avril 2022

      A mes yeux, il est très important de faire partie d’une franchise : on a besoin d’un réseau fort.

      Julien Gloria, franchisé Cuisine Plus à Nantes, Saint-Nazaire, Cholet, La Roche-sur-YonComment êtes-vous devenu multi-franchisé Cuisine Plus à la tête de quatre magasins à Nantes, Saint-Nazaire, Cholet et La Roche-sur-Yon ?

      J’ai repris l’entreprise que mon père avait créée en 1985 : à l’époque, il était l’un des premiers franchisés Cuisine Plus [l’enseigne a été créée en 1984, Ndlr]. J’ai une histoire plus que familiale avec la centrale, qui a été très présente au décès de mon père en 2002, et a soutenu mon projet de reprendre l’entreprise, même si je n’avais alors que 15 ans. Plus que des partenaires, je considère les équipes de l’enseigne comme des amis : son Pdg Loïc Paitel me connaît depuis que j’ai trois ans !

      Quelle a été votre parcours professionnel avant de reprendre ces magasins ?

      J’ai poursuivi mes études en école de commerce à l’ESSCA d’Angers, avec pour modèle de faire comme mon père. Avec ma mère, qui a elle-même une autre entreprise, nous avons nommé un directeur commercial pour gérer les quatre magasins Cuisine Plus, le temps pour moi d’apprendre le métier. Il est parti à la retraite à mon arrivée à la tête de l’entreprise en 2010, à l’âge de 23 ans.

      Avant cela j’ai suivi la formation interne Cuisine Plus : j’ai notamment passé plus de six mois sur les routes, en étant reçu dans leurs magasins, et dans leurs habitations, par des gens qui avaient connu mon père et qui avaient envie d’aider un petit jeune. Cela m’a permis de voir les points forts et les points faibles de tout le monde.

      Quand j’ai repris l’affaire, elle avait été gérée, mais pas dynamisée, et même un peu fragilisée par la crise économique survenue en 2007. Il m’a donc fallu faire un certain nombre d’investissements pour renouveler les magasins.

      Quel bilan pouvez-vous tirer aujourd’hui de votre expérience à la tête de l’entreprise ?

      Magasin à l'enseigne Cuisine Plus au nouveau concept à Toulouse PortetReprendre l’entreprise jeune a pu représenter une faiblesse vis-à-vis des anciens salariés, car je n’avais pas d’expérience, mais aussi une force car j’avais un peu le droit à l’erreur. Au final, cela m’a bien aidé de faire partie d’un réseau de franchise, car il y avait des garde-fous.

      A mes yeux, il est très important de faire partie d’une franchise : sans le soutien de la centrale, nous n’aurions pas pu gérer l’entreprise en indépendant entre 2002 et 2010. Elle emploie aujourd’hui trente-cinq salariés et réalise un chiffre d’affaires de 7 M€ sur les quatre magasins, ce qui est dans la moyenne du réseau.

      Notre point de vente de La-Roche-sur-Yon est l’un des plus anciens du réseau : localement, sa notoriété est supérieure à la moyenne nationale. Tandis que le magasin de Nantes, notre plus grosse structure avec 600 m² de surface, vient d’être rénové : il a rouvert en janvier 2022 au nouveau concept Cuisine Plus, sorti en 2021.

      Quels sont vos projets pour les années qui viennent ?

      Mon but est de passer rapidement un deuxième magasin au nouveau concept. Le marché de la cuisine est porteur, et le renouveau de Cuisine Plus en termes d’image et de notoriété depuis 2018-2019 a permis de redynamiser l’enseigne, tout comme les nombreuses ouvertures : on a besoin d’un réseau fort.

      Parmi mes projets, je prévois aussi d’ouvrir un deuxième magasin à Nantes, afin de sécuriser la zone et que l’enseigne continue à se développer.

      40 000 €
      Apport personnel
      10 000 €
      Droit d'entrée
      Voir la fiche
      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur CUISINE PLUS

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise CUISINE PLUS