Fermer
Secteurs / Activités

    Reprendre une franchise : où trouver les bonnes opportunités ?

    Dernière mise à jour le 21 avril 2020

    Parce qu’ils ont en général un droit de préemption sur les entreprises franchisées de leur réseau, les franchiseurs sont les premiers informés d’un projet de cession. Ils ne sont pas pour autant les seuls.

    commerce-a-cederReste une question : où trouver les bonnes opportunités de reprise ? On pourrait penser que les franchiseurs en constituent une source. Ils sont en effet, en principe, les premiers informés puisqu’ils ont, en général, prévu dans leur contrat de franchise un droit de préemption sur l’entreprise franchisée et que le cédant doit les prévenir de son intention de vendre.

    Certains d’entre eux, qui tiennent à garder le point de vente dans leur réseau, recherchent des candidats pour succéder au cédant. Voire, s’ils n’ont personne sous la main rapidement, rachètent eux-mêmes l’établissement pour le revendre plus tard à un franchisé intéressé (ancien ou nouveau).

    Mais, pour Maître Zakharova-Renaud, c’est loin d’être toujours le cas. «Un franchisé qui avait trois restaurants et était un excellent exploitant a dû trouver son repreneur par lui-même, car le franchiseur n’était pas pressé de le voir partir. »

    Pour l’avocat associé du cabinet BMGB, ce comportement serait même la règle, car « les franchiseurs préfèrent que leurs nouvelles recrues ajoutent des unités à leur parc » et que les franchisés cédants se débrouillent pour dénicher eux-mêmes leur remplaçant.

     

    « On peut trouver de bons points de vente sur le marché »

     

    On peut donc trouver, selon elle, de bons points de vente sur le marché. « En passant par des agences spécialisées du type Michel Simond ou Guy Hoquet Entreprises et Commerces, voire  en cherchant sur Internet. »

    Attention, les petites annonces que l’on peut consulter sur la toile sont diverses et parfois révélatrices de difficultés. Exemple : quand des points de vente franchisés de la même enseigne sont, au même moment, en vente en nombre et un peu partout en France, cela indique sans aucun doute que ce réseau connait, sinon une hémorragie, du moins une vague de  départs.

    En tout cas, après les vérifications d’usage, si une affaire vous semble intéressante, ne tardez pas à contacter la direction du réseau. Cela vous évitera de vous retrouver – cela  est déjà arrivé – face à un franchiseur qui a, de son côté, recruté un autre candidat. Ou qui ne souhaite pas agréer votre candidature.

    Vous ne pourrez, en effet, reprendre une entreprise franchisée qu’avec l’accord du franchiseur qui dispose, en général, d’un droit d’agrément afin de maîtriser les entrées dans son réseau. Un obstacle qu’il vaut mieux franchir assez tôt dans le processus de reprise !