Fermer
Secteurs / Activités

    Location-gérance : une solution temporaire

    Dernière mise à jour le 27 juin 2019

    Restaurant franchisé à l'enseigne del ArteLa location-gérance permet d’être indépendant sans acheter de fonds de commerce. Le locataire-gérant est totalement autonome dans la gestion du fonds qu’il loue et l’exploite à ses risques et profits : sa rémunération dépend de la qualité de son travail puisqu’il en perçoit le revenu net d’exploitation. McDonald’s ou les chaînes de proximité du groupe Casino (Spar, Vival ou Petit Casino) y ont notamment recours, de même que les réseaux Del Arte et Courtepaille.

    Principal avantage de cette formule : elle ne demande quasiment pas d’apport, ou du moins très peu comparé aux montants nécessaires pour devenir franchisé à part entière dans le domaine d’activité. « Le fonds de commerce préexistant est confié via un contrat de location-gérance au franchisé, qui verse un loyer chaque mois, précise Olga Romulus. Cela lui permet de démarrer avec un petit budget, mais aussi de se tester en tant qu’entrepreneur, de devenir employeur, d’accéder à la stature de chef d’entreprise et de tester le concept en temps réel, sur l’emplacement et dans les conditions du fonds. »

    « La location-gérance permet de se tester en tant qu’entrepreneur, de devenir chef d’entreprise sans avoir besoin d’investir. »

    Principal inconvénient de la location-gérance : il s’agit d’une solution temporaire, qui n’a pas vocation à se prolonger. « L’échéance peut être inscrite dans le contrat : le franchisé peut s’engager à racheter le fonds au bout de 3 ans, explique l’expert-comptable. Il peut aussi prévoir une durée renouvelable, d’un an par exemple. Mais dans ce cas, cela ne doit pas durer 20 ans ! »

    Encore faut-il que les conditions soient réunies pour que le locataire-gérant constitue l’apport qui lui manquait : « Il lui faut suffisamment bien gérer son affaire, mais aussi que le concept soit assez rentable pour lui permettre de se payer et d’épargner afin de devenir propriétaire du fonds », énumère Olga Romulus.