Fermer
Secteurs / Activités
    Habillage Mondial Tissus

    Déséquilibre significatif : un franchisé débouté en cassation

    Brève
    11 juillet 2018

    Un franchisé estimait que son contrat présentait un déséquilibre significatif. En cause : le fait qu’il ne bénéficiait pas d’exclusivité territoriale, alors même qu’une clause de non-concurrence post-contractuelle s’imposait à lui dans un rayon de 30 kilomètres. Il est débouté.

    Devenir-Franchise-Etude-Marche-PrevisionnelsLe 30 mai dernier, la Cour de cassation a rejeté le pourvoi d’un franchisé qui invoquait notamment l’existence dans son contrat d’un « déséquilibre significatif ». Déséquilibre qui contribuait à justifier à ses yeux sa résiliation du contrat et son passage à la concurrence, après presque 20 ans de partenariat.

    Pour le franchisé, il y avait déséquilibre car sa clause de non-concurrence post-contractuelle lui interdisait, pendant un an après la fin du contrat, de poursuivre son activité dans un rayon de 30 kilomètres ; alors même que l’absence d‘exclusivité territoriale avait permis au franchiseur d’installer récemment trois points de vente de son groupe dans ce même périmètre.

    La Cour de cassation approuve la cour d’appel de Paris d’avoir, dans ce litige, considéré qu’il n’y avait pas de déséquilibre significatif. Car  « l‘objet de ces deux clauses, contractuelles et post contractuelles, est différent et aucun déséquilibre ne saurait, en soi, en résulter. »

    Sur l’absence d’exclusivité territoriale, l’arrêt d’appel notait d’ailleurs qu’il « n’entre pas dans l’objet spécifique de la franchise de protéger le franchisé de la concurrence d’autres franchisés dans la même zone de chalandise durant l’exécution du contrat, même si certains contrats peuvent contenir une telle protection. »

    Quant à la clause de non-concurrence post-contractuelle contestée, la cour d’appel estimait que,  « d’une durée limitée, elle (avait) pour objet de protéger le savoir-faire de l’ancien franchiseur et (d’)éviter qu’il ne soit divulgué dans un autre réseau. Il s’agi(ssait) donc d’une restriction de concurrence justifiée par l’objet de la franchise lui-même ». Elle ne saurait en outre être considérée comme « disproportionnée au regard des obligations mises à la charge du franchiseur, de mise à disposition de l’enseigne, de fourniture du savoir-faire et d’assistance ».

    Une argumentation en tous points approuvée par la Cour de cassation (1).

    A noter toutefois, comme le fait remarquer la «Lettre des réseaux » du cabinet Simon dans son analyse très détaillée de cet arrêt, que le contrat objet du litige a été résilié par le franchisé en décembre 2013, c’est à dire avant que s’applique la loi du 6 aout 2015, dite loi Macron. Une loi qui précise par exemple – en ligne avec les textes européens – que, pour être valable, une clause de non-concurrence post-contractuelle doit être, entre autres, limitée au local dans lequel le franchisé a exercé son activité pendant le contrat…

    Reste que la décision de cassation du 30 mai, qui constitue une première à propos de non-concurrence post-contractuelle douche sans doute les espoirs de certains franchisés et de leurs avocats en matière de déséquilibre significatif appliqué aux contrats de franchise.

    (1) La Cour rejette également dans ce même arrêt les demandes du franchisé d’annulation du contrat pour abus de dépendance économique et de résiliation du contrat aux torts du franchiseur. Elle valide en outre la reprise des relations contractuelles ordonnée par la cour d’appel.

    A lire également

    • La Vie Claire mise sur ses produits à marque propre
      19 Fév 2019

      Faisant le point sur le bilan de La Vie Claire en 2018, Brigitte Brunel-Marmonne, présidente du directoire de l’enseigne, a annoncé, au cours d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, que le réseau pionnier de la distribution de produits biologiques avait ouvert 56 points de vente au cours de l’année passée (contre 43 en 2017). Un bilan… Lire la suite

    • Franchise Expo Paris : venez à la rencontre de 500 réseaux qui recrutent
      19 Fév 2019

      La franchise a confirmé son dynamisme en 2018, générant en France, tous secteurs et toutes enseignes confondus, un chiffre d’affaires de 62 milliards d’euros, en progression de 4,1 %. Son attractivité, elle non plus, ne se dément pas : 28 nouvelles enseignes  près de 1 100 nouvelles entreprises franchisées sont ainsi apparues sur le territoire l’année dernière*. Surfant… Lire la suite

    • Restauration : la franchise Copper Branch ouvre un premier restaurant à Brest
      18 Fév 2019

      L’enseigne de restauration rapide « 100% végétale » Copper Branch a ouvert en franchise le 28 janvier dernier un premier restaurant en France, à Brest, avec son premier franchisé français. « De nombreux établissements ouvriront dans les prochains mois », annonce l’enseigne d’origine canadienne, qui prévoit également de s’implanter dans les mois qui viennent à Angers, Nice et Boulogne-Billancourt. Le premier… Lire la suite

    • Les surgelés Thiriet à la conquête de la capitale
      17 Fév 2019

      L’enseigne de produits surgelés en libre-service ou par livraison à domicile Thiriet a commencé sa conquête de Paris. Elle espère y compter à terme une quinzaine d’adresses. Le déploiement a commencé en octobre dernier avec une première ouverture dans le 15ème arrondissement. Les 7ème et 17ème ont suivi en décembre, puis le 16ème en janvier…. Lire la suite

    • Ça roule pour le glacier IceRoll
      15 Fév 2019

      Après avoir ouvert, en septembre dernier, sa première boutique à Paris, dans le quartier touristique Montorgueil, IceRoll, le concept de crêmes glacées en rouleau, veut en ouvrir, d’ici la fin 2019, plusieurs autres. A l’heure actuelle, quelques points de vente existent déjà au Moyen Orient, à Koweït City et à Bagdad. Huit partenaires interviennent également… Lire la suite

    A lire également sur ce thème

    • Passeport pour la franchise 2019 : inscriptions ouvertes jusqu’au 30 avril
      24 Jan 2019

      Après Tailor Corner en 2014, Syndic Experts en 2015, Persillé, Maison de Viande en 2016, Ecureuil Vert en 2017 et Viagimmo en 2018, quel sera le lauréat de la 6ème édition du concours Passeport pour la Franchise, organisé par le cabinet Gouache avocats, lancée le 21 janvier dernier ? La réponse sera connue le 27 juin prochain. Il reste encore deux mois… Lire la suite

    • Défense des franchisés et non-concurrence après le contrat : un arrêt très clair
      17 Déc 2018

      La Cour de cassation vient de rendre, en matière de création d’une association de franchisés et de non-concurrence post-contractuelle, une décision qui intéressera tous les acteurs de la franchise. Dans ce litige, deux contrats avaient été conclus au printemps 2009 pour l’ouverture de deux établissements dans deux grandes villes. Mais, en décembre de la même… Lire la suite

    • Révélations de la Franchise 2019 : inscriptions ouvertes jusqu’au 13 janvier
      22 Nov 2018

      En mars 2018,  Préservation du Patrimoine est venu ajouter son nom à ceux de La Côte et l’Arête et O’Tacos (en 2017), Pitaya (en 2016), ou encore  Iscocomble et Feuillette  (en 2015) au palmarès des Révélations de la franchise (ex-Espoirs). Un concours réservé aux jeunes réseaux de franchise Organisées par la Fédération française de la Franchise avec le concours des membres du Collège des Experts de la… Lire la suite

    • Rachat d’un réseau : un franchiseur sanctionné
      09 Oct 2018

      La cour d’appel de Paris (Pôle 5, chambre 4) vient, le 12 septembre 2018, de condamner à plus de 200 000 € de dommages et intérêts un franchiseur pour rupture fautive d’un contrat suite au rachat d’un réseau. Juin 2010 : le franchisé, qui vient d’ouvrir deux points de vente apprend que son réseau est racheté… Lire la suite

    • Prévisionnels en franchise : un écart de 50 % n’entraine pas forcément la nullité du contrat
      05 Oct 2018

      La cour d’appel de Versailles vient de refuser, le 11 septembre 2018, d’annuler un contrat de franchise pour tromperie. Le contrat est signé en 2010 pour 7 ans. Le magasin ouvre l’année suivante. Problème : au lieu des 450 000 € de chiffre d’affaires prévus la première année, le couple de franchisés démarre difficilement, n’atteignant que… Lire la suite

    FINANCEMENT BAN FM 2019