Fermer
Secteurs / Activités

    Mélanie Farcot-Gigon, Présidente Domino’s Pizza - Interview du 29 novembre 2012

    Les points de vente ouverts récemment réalisent de très bons chiffres, bien supérieurs à ceux d’il y a quatre ou cinq ans.

    Domino’s Pizza a ouvert son 200ème point de vente en France en mars dernier,  et sa 10 000ème unité à l’international en septembre : quel bilan pouvez-vous dresser de l’activité du réseau français en 2012 ?
    2012 aura été une belle année, et une année un peu compliquée aussi. Nous avons déjà ouvert 20 magasins en France et nous devrions atteindre notre objectif de 25 nouvelles implantations fin 2012, voire peut-être un peu plus, contre 16 en 2011. Les ventes du réseau de janvier à juin ont progressé de +3,74 % à périmètre constant (+10,5 % à périmètre variable). Pour Domino’s Pizza France, c’est une performance un peu en retrait : nous avions gagné +7,1 % à périmètre constant sur le 1er semestre 2011. Mais c’est un résultat correct compte tenu du marché actuel.
    Nous ressentons les effets de la crise sur l’évolution de la consommation : les Français sont aujourd’hui plus regardants sur les prix, et nous devons faire face à une nouvelle concurrence, directe ou indirecte. Les pizzas de supermarché, les sushis livrés, les convenience stores comme dailymonop’, les traiteurs prennent des parts de marché. Mais 2012 reste une belle année, avec une bonne dynamique : nous avons par exemple maintenu le cap avec des innovations produits régulières.

    Quels sont vos objectifs de développement en franchise et en propre pour les années à venir et comment comptez-vous les atteindre ?
    Notre objectif reste de regrouper 650 points de vente en France à terme. Pour ouvrir un magasin, il faut prévoir des délais de réalisation de 6 mois à un an et demi, sans compter le cycle de formation (8 semaines). Nous nous donnons le temps nécessaire pour trouver de beaux emplacements, ce qui n’est pas simple actuellement, mais les unités ouvertes récemment réalisent de très bons chiffres (environ 12 000 € par semaine par magasin), bien supérieurs à ceux d’il y a 4 ou 5 ans.
    Sur les 20 ouvertures en franchise réalisées depuis début 2012, 3 ont été menées avec de nouveaux entrants dans le réseau. Nous recherchons un profil d’entrepreneur, qui n’a pas peur de travailler, bon gestionnaire, bon manager, qui sait gérer des équipes. Le développement par les franchisés existants fait partie du “modèle Domino’s” : dans le réseau, on compte 2,5 magasins par franchisé en moyenne. Nous accueillons aussi des managers ou des superviseurs salariés de restaurants à l’enseigne qui deviennent franchisés : 20 % de nos partenaires ont suivi ce parcours.
    Domino’s Pizza France exploite 9 magasins en propre, ce qui est rassurant pour les franchisés, et ce parc passera à 12 unités fin 2012. Nous procédons à des reprises de magasins franchisés et à des créations : nous préparons de belles ouvertures dans le Nord, le Sud et à Paris. Je suis très contente de nos résultats sous cette forme et notre objectif est de porter à 15 % la part des magasins en propre, afin d’y tester nos innovations produits et d’y former les membres du réseau.

    Où en est le déploiement de votre nouvelle image lancée en 2011 et comment prévoyez-vous faire évoluer le concept de vos points de vente ?
    Entre septembre 2011 et décembre 2012, une vingtaine de magasins ont bénéficié ou bénéficieront d’un relooking à la nouvelle image Domino’s Pizza. Nous travaillons sur l’évolution du concept, par exemple sur les coûts de construction afin que nos magasins, de 100 à 130 m² en moyenne, coûtent un peu moins cher. L’accueil et l’environnement client évoluent aussi afin de répondre aux attentes de nos consommateurs.
    Pour rendre nos magasins plus agréables à vivre, nous allons ouvrir nos cuisines : derrière une vitre, le client pourra voir comment est fabriquée la pizza (Domino’s travaille à la commande). Avec cette cuisine ouverte, nous allons théâtraliser beaucoup plus notre concept : le spectacle sera aussi dans la cuisine, mis en avant par les couleurs, l’éclairage etc. Le travail de nos employés sera davantage visible par le client, et ainsi mieux mis en valeur. Notre but est de mieux accueillir nos clients en magasin car aujourd’hui, 50 % des commandes passées le sont en vente à emporter.

    80 000 €
    Apport personnel
    25 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur DOMINO’S PIZZA

    Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

    Je suis intéressé par la franchise DOMINO’S PIZZA
    Consultez l'Indicateur de la Franchise