Fermer
Secteurs / Activités

    L’avis de l’expert-comptable : « Il existe des solutions astucieuses pour aller au bout de son idée. »

    Dernière mise à jour le 26 juin 2019

    « Si vous êtes porteur d’un vrai projet d’entreprise, l’argent ne doit pas être un frein », conseille Olga Romulus chez Fiducial.

    Olga ROMULUS Expert-comptable FIDUCIAL
    Olga Romulus, Expert-comptable chez Fiducial
    • En franchise, il faut un peu d’argent pour démarrer : avec zéro euro, ce n’est pas la peine d’insister. Mais si vous avez un peu d’apport, il ne faut pas se démotiver : si vous en avez vraiment envie, si vous êtes porteur d’un vrai projet d’entreprise, l’argent ne doit pas être un frein.
    • Il existe des solutions astucieuses pour aller au bout de son idée, même si cela prend plus de temps et passe par des voies détournées. Les franchiseurs sont de plus en plus friands de bons profils commerçants et professionnels : si vous n’avez qu’un peu d’argent, il faut réfléchir, être plus patient, plus malin que les autres.
    • En France, il existe beaucoup d’aides à la création, comme celles de Pôle emploi permettant de débloquer la moitié de ses droits pour booster son apport personnel (Arce), ou de bénéficier pendant 1 an de ses indemnités. Mais aussi les prêts d’honneur accordés par les plateformes France Initiative et Réseau Entreprendre ou les bourses délivrées par les Conseils régionaux.