Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Peut-on et faut-il pré-réserver ses futurs territoires ?

    Dernière mise à jour le 5 avril 2018

    Oui, répond l’expert-comptable, favorable à un système d’options à confirmer par le franchisé. Non, estime le consultant pour qui le franchisé doit d’abord faire ses preuves et réussir avec son premier établissement.

    Faut-il réserver dès le départ ses futurs territoires ? Les avis sont partagés. « Aujourd’hui, les jeunes réseaux ont de plus en plus tendance à concéder une zone large au franchisé avec la possibilité d’ouvrir un deuxième ou un troisième point de vente, expose Éric Luc. Si le nouvel entrant ne transforme pas l’option en ouverture dans un délai de trois ans par exemple, le franchiseur la reprend pour y implanter un autre franchisé ou une succursale. » Une pratique dont l’expert de Fiducial apprécie l’équilibre.

    Sylvain Bartolomeu y est moins favorable. « On voit trop de franchisés qui ont signé pour 3 ou 4 zones et qui ne « tournent » pas sur la première, regrette le consultant. Un franchisé doit accepter de réussir d’abord son premier établissement et de voir ensuite. Au franchiseur de lui laisser du temps car c’est aussi son intérêt. » Quitte à renoncer à d’autres candidats…

    Certains contrats prévoient de prévenir l’aspirant multifranchisé quand le franchiseur a trouvé un postulant pour une zone « frontalière » de la sienne. Une obligation qui peut sembler correcte, mais qui peut aussi s’avérer à double tranchant. Car elle risque de précipiter la création du deuxième point de vente. Ce qui n’est pas sans risque.

    Vous avez donc intérêt à vous renseigner sur les pratiques de l’enseigne qui vous intéresse avant de la sélectionner.