Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Ne pas griller les étapes

    Dernière mise à jour le 12 avril 2018

    Les experts en conviennent : mieux vaut attendre au moins deux ans pour ouvrir un deuxième point de vente à la même enseigne. Un conseil trop peu suivi selon eux. D’où un certain nombre d’échecs.

    A quelle vitesse peut-on ouvrir ses différentes unités franchisées ? A quel rythme ? « Pour un franchisé qui souhaite ouvrir un nouveau point de vente, il est préférable d’attendre que les deux premières années soient passées et que la réussite du premier magasin soit assurée, affirme l’expert-comptable Éric Luc. On a alors une bonne visibilité sur l’activité et sur la rentabilité»

    Un conseil partagé par Sylvain Bartolomeu : « Pour ouvrir une deuxième unité, il faut déjà avoir stabilisé la première », confirme le consultant. « Elle doit tourner en quasi autonomie. Vous devez avoir atteint vos objectifs de rentabilité et être sur le point de vous ennuyer. Dans la plupart des métiers, il faut, pour y parvenir, compter au moins deux ans ».

    Dans la pratique, on le sait, franchiseurs et franchisés ont tendance à vouloir aller plus vite. « Or, il faut être au point en matière de ressources humaines, avoir pris du recul sur ce que représente une ouverture, etc. »

    « Souvent les candidats affichent des perspectives très ambitieuses », poursuit le spécialiste. « Et trop de franchiseurs font l’erreur de privilégier le court terme. Or, les beaux réseaux se construisent avec des franchisés qui ont eu le temps. La franchise, c’est un partenariat sur le très long terme. »

    Les candidats à la multifranchise ont donc intérêt à privilégier les franchiseurs qui vont plutôt leur dire : « Prend le temps de réussir ton premier établissement et on verra après ».

    Une attitude « plutôt saine », selon l’expert.