Fermer
Secteurs / Activités

    Franchises alimentaires de proximité : où s’implanter ?

    Caves à vin, épiceries fines, pâtisseries ou boutiques de chocolats, mais aussi supermarchés : le commerce alimentaire de proximité est très divers et attire de nombreux candidats à la franchise. Mais chaque concept se déploie sur des formats différents.

    Rejoindre un réseau du commerce alimentaire de proximité, c’est se positionner sur un marché porteur, et bénéficier du savoir-faire développé par une enseigne. Les achats alimentaires ne relèvent pas d’un effet de mode. Il s’agit souvent d’achats du quotidien, un besoin auquel répondent les grandes surfaces, de la supérette à l’hypermarché, mais aussi d’achats-plaisir, un créneau sur lequel surfent des commerces plus spécialisés, de l’épicerie fine aux caves à vin, ce qui les conduit souvent à se regrouper près d’un marché alimentaire, dans les rues alimentaires des villes, ou dans les galeries marchandes des centres commerciaux régionaux.

    Comme dans toute activité commerciale, l’emplacement reste une condition essentielle de la réussite. Selon la clientèle ciblée par l’enseigne et son modèle économique, ses priorités d’implantation peuvent bien sûr être différentes : grandes agglomérations ou petites villes, cœur de ville ou périphérie. Dans tous les cas, il est indispensable de réaliser une étude de marché, qui permet de valider la faisabilité du projet. Elle repose sur plusieurs éléments : l’attractivité du quartier, son accessibilité, la réalité du pouvoir d’achat sur la zone de chalandise, le flux piétonnier passant devant la boutique, l’état de la concurrence sur le secteur visé, etc.

    Cavistes : des points de vente de 60 à 160 m²

    CavavinInstallées à proximité des commerces de bouche, principalement en centre-ville, les boutiques Cavavin accueillent et conseillent les consommateurs désireux de découvrir des produits issus des  terroirs français et étrangers. Elles se déploient sur des surfaces moyennes de 75 m². Le réseau entend se différencier par son concept de cave, « moderne et épuré », qui permet de présenter vins et spiritueux dans une ambiance feutrée. Les unités atteignent un chiffre d’affaires de l’ordre de 300 000 euros après trois ans d’activité.

    NicolasPour implanter ses points de vente, qui peuvent se déployer sur des surfaces allant de 60 à 160 m², la marque historique Nicolas cible les villes de plus de 100 000 habitants. La chaîne veut notamment renforcer son maillage dans certaines agglomérations et régions, où elle est peu présente. Une centaine de boutiques en franchise est espérée d’ici 2022.

    Inter Caves La reprise en 2011 par la Maison Richard, a permis de dynamiser le réseau Inter Caves par un rajeunissement et une refonte du concept. Avec aujourd’hui 100 magasins, Inter Caves poursuit son développement en s’implantant sur des axes passants, en périphérie de ville, dans des locaux dont la surface est comprise entre 120 à 150 m² en moyenne. Un parking est indispensable.

    Épicerie fine : de 40 à 200 m²

    ComptoirLe développement du Comptoir Irlandais s’est d’abord fait dans l’Ouest de la France, en Bretagne plus précisément, avant de s’étendre progressivement sur tout le territoire. Pour pouvoir proposer son  offre large (épicerie fine, cave à whiskys, mode, maison, bijouterie, articles de rugby, cadeaux, etc.), la chaîne a besoin de surfaces allant de 80 à 200 m², sur des emplacements numéro 1 ou dans des secteurs touristiques.

    Kusmi TeaTiré par son flag-ship installé sur 200 m² et deux étages sur les Champs Élysées, qui est une des plus grandes boutiques de thé de la capitale, le réseau de thé premium Kusmi Tea se déploie en affiliation sur des surfaces vente de 40 m² au minimum. Elles ciblent des emplacements numéro 1, que ce soit en centre-ville ou en centre commercial.

    Chocolaterie-pâtisserie : du kiosque à la boutique de 100 m²

    Romainville

    Seul réseau de pâtisserie réellement développé en franchise, La Romainville s’implante dans des zones de chalandise de 50 à 100 000 habitants, sur des surfaces allant de 50 à 100 m², ce qui lui permet de proposer son catalogue d’une centaine de recettes fabriquées dans son laboratoire central de Clichy-sous-Bois. Présente essentiellement en région parisienne et à Lyon, en centre-ville, centre commercial ou zone d’activités, l’enseigne vise également le nord de la France.

    De leur côté, les nombreuses enseignes chocolatières présentes sur le marché sont capables de s’implanter sur un simple kiosque ou dans une petite boutique de 30 mètres carrés, avec une réserve de 10 mètres carrés, et une vitrine de 3 mètres linéaires. Les concepts haut-de-gamme privilégient toutefois des espaces de vente plus importants.

    Supérettes et supermarchés : une grande diversité de tailles

    L’évolution générale du comportement des consommateurs, avec des ménages cherchant à réduire la durée passée dans les magasins alimentaires, comme l’allongement de l’espérance de vie de la population française et l’augmentation du nombre de seniors, sont des facteurs qui ont contribué à donner, depuis plusieurs années un second souffle aux supérettes et supermarchés de proximité. Bénéficiant de l’assouplissement des conditions d’implantation en ville, tous les groupes de la grande distribution ont pris le virage et multiplient les petites et moyennes surfaces de centre-ville. Quant au nombre d’hypermarchés, il est toujours en augmentation, mais leur croissance est plus modeste que par le passé.

    IntermarchéAvec un réseau de plus de 1 800 points de vente en France, Intermarché est le deuxième distributeur de l’Hexagone. L’enseigne se développe selon quatre formats, adaptés aux différents environnements commerciaux. Intermarché Hyper se déploie en périphérie sur des surfaces de 3 500 à 6 700 m². Intermarché Super s’exprime sur des 1 200 à 3 500 m², avec un assortiment dédié à 90 % à l’alimentaire. Intermarché Contact (de 500 à 1 100 m²) est principalement conçu pour les zones rurales et péri-urbaines, avec une offre alimentaire complète. Enfin Intermarché Express (de 300 à 1 000 m²) est exclusivement destiné à un milieu urbain. Le format s’appuie sur une offre alimentaire concentrée avec une large part réservée aux produits frais.

    30 000 €
    Apport personnel
    16 500 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    80 000 €
    Apport personnel
    Voir la fiche
    50 000 €
    Apport personnel
    0 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    60 000 €
    Apport personnel
    12 500 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    175 000 €
    Apport personnel
    0 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    100 000 €
    Apport personnel
    0 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    50 000 €
    Apport personnel
    22 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche
    100 000 €
    Apport personnel
    15 000 €
    Droit d'entrée
    Voir la fiche

    A lire également sur CAVAVIN

    A lire également sur ce thème

    • La Croissanterie présent au Salon de la Franchise 2019
      20 Fév 2019

      Envie de changer de métier ? Vous aspirez à entreprendre dans l’univers du commerce en créant ou en reprenant un restaurant ? Que vous souhaitiez bénéficier de la notoriété d’une marque connue et reconnue, profiter d’accompagnements et de moyens solides, valoriser au mieux votre investissement financier, acquérir un savoir-faire fort…  La Croissanterie vous accompagnera dans l’étude et… Lire la suite

    • La Vie Claire mise sur ses produits à marque propre
      19 Fév 2019

      Faisant le point sur le bilan de La Vie Claire en 2018, Brigitte Brunel-Marmonne, présidente du directoire de l’enseigne, a annoncé, au cours d’une conférence de presse tenue aujourd’hui, que le réseau pionnier de la distribution de produits biologiques avait ouvert 56 points de vente au cours de l’année passée (contre 43 en 2017). Un bilan… Lire la suite

    • La boulangerie Ange présente au salon de l’Agriculture 2019
      19 Fév 2019

      Acteur majeur de son secteur, le réseau français de boulangeries Ange s’engage depuis 10 ans au sein de la filière CRC® (Culture Raisonnée Contrôlée) pour proposer à ses clients des pains issus de céréales 100% françaises de qualité, cultivées selon des pratiques favorables à la biodiversité et limitant drastiquement l’utilisation de pesticides. Fondé en Provence… Lire la suite

    • LEONIDAS : dans le cœur des Français depuis 50 ans
      19 Fév 2019

      Marque historique et novatrice Le nom de la célèbre marque de chocolat belge vient du prénom du confiseur qui l’a impulsée. En 1913, Leonidas Kestekides ouvre son premier salon de thé en Belgique. L’entreprise familiale qui perdure depuis 4 générations, est devenue au fil du temps une véritable référence en matière de chocolat. En 1969,… Lire la suite

    • Rencontrez La Mie Câline au salon de la franchise 2019
      18 Fév 2019

      LA MIE CALINE S’ADRESSE A TOUS Elle accompagne ceux qui souhaitent changer de vie professionnelle et sont désireux d’entreprendre dans le monde du commerce, avec une affinité certaine pour ses produits de qualité (pains, viennoiseries, pâtisseries et restauration rapide). Son concept très abouti et sa capacité à transmettre son savoir-faire fournissent aux créateurs d’entreprise l’opportunité… Lire la suite

    LE COMPTOIR IRLANDAIS BANNIERE
    Enseignes du même secteur
    Demander une
    documentation

    Pour plus d'informations sur CAVAVIN

    Dénicher les meilleures franchises Envoyer ma demande aux franchises du même secteur / activité, sélectionnées par Franchise Magazine !

    Je suis intéressé par la franchise CAVAVIN
    REED EXPO PARIS SECTEUR 2019
    Trouvez votrelocal