Fermer
Secteurs / Activités

    Franchise : quel savoir-faire ? Quelle assistance ?

    Dernière mise à jour le 5 avril 2018

    Formule la plus répandue et sans doute la plus aboutie, la franchise n’est pas toujours un succès. Tout dépend de la qualité du savoir-faire du franchiseur et de la manière dont il vous accompagne.

    La franchise est la formule de développement des réseaux la plus répandue. On la trouve dans tous les secteurs. Elle est revendiquée par des centaines de chaînes.

    En franchise, la tête de réseau – le franchiseur – vous permet d’utiliser son enseigne, mais aussi et surtout vous transmet un savoir-faire spécifique, celui qui lui a permis de réussir. A travers une formation initiale (de 20 jours en moyenne) et une assistance tout au long du contrat.

    En contrepartie, tout en restant entrepreneur indépendant, vous vous engagez à respecter son concept et ses méthodes commerciales, et à lui régler un droit d’entrée et des redevances.

    La franchise permet ainsi chaque année à des dizaines de nouveaux franchiseurs de se lancer et à des milliers de franchisés, souvent néophytes, de créer leur entreprise en bénéficiant d’un accompagnement.

    Les avantages sont évidents…sur le papier. Dans la réalité, on sait que toutes les franchises ne se valent pas. Et que certaines n’ont même de franchise que le nom.

    Il ne suffit pas en effet que le franchiseur vous permette de disposer de sa marque. Encore faut-il qu’elle soit (ou puisse devenir) suffisamment attractive.

    Il ne suffit pas non plus qu’un savoir-faire existe, testé et validé dans au moins un établissement pilote, ni même qu’il soit réellement transmis pendant une formation initiale. Encore faut-il qu’il soit pertinent et vous apporte un véritable avantage concurrentiel.

    Quant à l’assistance pendant le contrat (de 5 ans très souvent), il ne suffit pas que l’enseigne aligne des animateurs et multiplie les visites et les contrôles des franchisés. Encore faut-il que ces visites et  ces contrôles apportent réellement une aide aux partenaires. Et se traduisent par des conseils utiles.

    Si tous les indicateurs sont au vert, sans doute êtes-vous en présence d’une véritable franchise, qui permet aux franchisés d’atteindre la rentabilité. En tout cas si eux-mêmes jouent le jeu et s’impliquent suffisamment dans leur affaire.

    Une rentabilité qui constitue la question-clé. Et qui nécessite de votre part, avant tout engagement, une enquête approfondie auprès des franchisés eux-mêmes.

    Si la franchise est sans doute la formule la plus aboutie, elle ne constitue pas à elle seule une garantie absolue. Encore faut-il vérifier de quelle manière elle est mise en place.