Fermer
Secteurs / Activités

    Commission-affiliation : quelle logistique ?

    Dernière mise à jour le 5 avril 2018

    Quasi hégémonique dans certains secteurs, la commission-affiliation  confie la propriété et la gestion du stock des affiliés à la tête de réseau. Une formule séduisante qui a aussi ses revers.

    Surtout présente dans le prêt-à-porter, la commission-affiliation peut être définie comme une variante de la franchise dans laquelle la tête de réseau est propriétaire du stock.

    Avantage de la formule pour l’affilié : tout est automatisé (les prix, les produits, la gestion) et il peut se consacrer exclusivement à la vente. Sans se préoccuper des invendus.

    A l’inverse, il devient d’autant plus dépendant de son enseigne. Qui n’a pas le droit à l’erreur sur les collections et doit maitriser parfaitement les livraisons.

    D’où la nécessité pour vous, encore plus que dans une formule de franchise classique, de ne pas vous tromper au moment de choisir. Vérifiez donc bien la capacité de la tête de réseau à assurer la logistique et à supporter le poids financier des stocks.

    Autre point délicat de la commission-affiliation : les encaissements. Idéalement, il faudrait que l’affilié encaisse les ventes sur un compte où la tête de réseau prélève ensuite sa part, laissant à son partenaire sa commission sur le chiffre d’affaires. Dans la pratique, c’est souvent l’inverse. La tête de réseau encaisse et reverse ensuite. Ce qui nécessite un BFR (Besoin en fonds de roulement) plus important pour l’affilié.

    N’oubliez pas non plus qu’il vous faudra immobiliser une somme correspondant à la garantie que l’enseigne exigera pour le stock. Deux points à ne surtout pas ignorer au moment de monter votre business-plan.