Fermer
Secteurs / Activités
    LA BOUCHERIE HABILLAGE SEP18

    Concession et licence de marque : qu’apporte réellement chaque enseigne ?

    Dernière mise à jour le 5 avril 2018

    Ces deux formules laissent a priori une grande liberté aux membres du réseau, ce qui peut vous convenir. Mais si nombre de concessions apportent sans y être obligées, des services comparables à la franchise, ce n’est pas toujours le cas de la licence de marque…

    Développée depuis longtemps dans l’automobile, la concession se rencontre aussi dans l’ameublement, l’équipement de la maison et  la rénovation de l’habitat notamment.

    Dans cette formule, la tête de réseau (souvent un fabricant) met à la disposition de ses concessionnaires sa marque-enseigne et leur confie la vente de ses produits ou services sur un territoire exclusif.

    Avantage : l’absence de contraintes (pas de concept magasin, de stratégie commerciale commune, etc.) Ce qui peut très bien convenir à certains commerçants multi-enseignes expérimentés.

    Revers de la médaille : l’absence d‘assistance et le risque d’un réseau hétérogène.

    Il est vrai que sur certains marchés (cuisinistes, installateurs de fenêtres), des enseignes se développent officiellement en concession, mais, en réalité, proposent les mêmes services quune franchise.

    A ne pas écarter donc, même par les néophytes, mais en prenant les mêmes précautions qu’en franchise.

    La licence de marque se présente aussi comme une formule peu contraignante. La tête de réseau met à votre disposition sa marque-enseigne contre paiement de redevances. Un accord qui s’accompagne souvent d’une obligation d’achat de matériel et/ou d’un contrat d’approvisionnement de produits. Mais, a priori, pas d’une stratégie commerciale imposée.

    Une grande liberté est donc laissée, là aussi, à l’affilié.

    Certains peuvent y trouver leur compte et, comme pour la concession, d’autres services sont parfois proposés par l’enseigne.

    Mais il arrive que l’absence d’une réelle assistance (au démarrage et pendant le contrat) et/ou les marges prises par la tête de réseau (ou une filiale) sur le matériel et les produits créent de grandes difficultés aux affiliés.

    On l’a vu ces dernières années dans les terminaux de cuisson, l’amincissement ou la remise en forme et plus récemment dans l’aquabiking.