Fermer
Secteurs / Activités

    Ne vous lancez pas sans avoir prouvé la rentabilité de votre concept

    Dernière mise à jour le 5 février 2018

    Vous avez un concept en tête et voulez le franchiser rapidement ? Testez d’abord vous-même sa rentabilité, entourez-vous de spécialistes et n’essayez pas de brûler les étapes. Car c’est le plus sûr moyen d’échouer.

    Avant tout, vous devez avoir vérifié et démontré la rentabilité de votre concept. La franchise, c’est la réitération d’une réussite. Il faut donc que cette réussite soit déjà constatée. Or, beaucoup de candidats franchiseurs se lancent avant même d’avoir testé leur idée et demandent aux premiers franchisés d’essuyer les plâtres. C’est une hérésie !” déplore Maître Florian de Saint-Pol, avocat à Bordeaux. Le spécialiste, qui a déjà conseillé “plusieurs dizaines” de jeunes franchiseurs et défendu aussi de nombreux franchisés, sait de quoi il parle.

    Consultant à Nantes et à Paris et lui-même ancien développeur de réseau, Franck Berthouloux confirme : “Les jeunes créateurs de concepts ont tendance à basculer très vite en franchise avec de moins en moins d’expérience en propre”. Or, “il faut avoir exploité son concept pendant quelques années, avec succès, si possible sur plusieurs sites – plus il y en a, mieux c’est”.

    Pour sa part, l’avocat fixe la durée de cette expérimentation à “3 ou 4 ans, parce que c’est le temps nécessaire pour savoir si une société fonctionne”. “Il faut en outre, ajoute Florian de Saint-Pol,  que l’activité reste rentable pour le franchisé après qu’il ait payé ses redevances. Ce que n’ont pas à faire les unités en propre qui servent de référence”. Un point que certains franchiseurs oublient, alors même que les diverses redevances (d’enseigne, de publicité) peuvent représenter jusqu’à 10% et plus du chiffre d’affaires.