Fermer
Secteurs / Activités

      Magasins de bricolage : le boom inouï des ventes en ligne

      Thierry Coulomb, Président de ITM Equipement de la maison enseignes Bricomarché Brico Cash Bricorama
      Thierry Coulomb, Président de ITM Equipement de la maison

      Autre grand gagnant de l’année écoulée, au point d’avoir dû faire face à d’importantes ruptures de stocks : le magasin de bricolage. Un univers où les enseignes étaient en général déjà bien avancées sur la voie de l’omnicanal et du phygital. Ainsi, chez Bricorama, Brico Cash et Bricomarché, « le drive et le click and collect proposés sur nos trois sites marchands ont prévalu durant toute la période [du premier confinement], reconnaît Thierry Coulomb, président d’ITM Equipement de la Maison. Sur le site de Bricomarché, nous avons fortement élargi l’offre commerciale en livraison à domicile, depuis l’entrepôt, à la quasi-totalité de l’offre magasin : cela a permis de booster les ventes. »

      Lors de la réouverture en click and collect et vente au comptoir, le trafic sur le site a été multiplié par dix par rapport à 2019, et le taux de conversion, habituellement inférieur à 0,50 %, est passé au-dessus de 2 %. Sur la période avril-mai, cela a permis au site de Bricomarché d’enregistrer +230 % de progression en termes de trafic. Et aux trois enseignes de doubler (de 3 % à 6 %) leur captation du trafic sur le secteur du jardin.

      « En résumé, le digital a connu un énorme rebond, constate Thierry Coulomb. Cela nous a confortés dans nos positions et a renforcé nos points de vente physiques auprès des internautes sur leurs zones de chalandise, grâce à la vente en ligne et au retrait en point de vente. Pendant cette période, la globalité du trafic e-commerce s’est orientée à 20 % sur la livraison à domicile contre 80 % pour le retrait en magasin (click and collect). »

      La quasi-totalité des magasins Bricorama, Brico Cash et Bricomarché proposent le retrait en magasin « car l’évolution de nos concepts (urbain, moyen format, grand format) les a rendus beaucoup plus omnicanaux, explique le président d’ITM Equipement de la Maison. Quand nous avons créé le site, les clients commandaient en ligne et payaient en magasin mais, il y a un an, nous avons lancé le paiement en ligne : la période de confinement a accéléré la montée en puissance de ce mode de paiement. »

      Edouard Deville, directeur offre marketing et projets magasins de l'enseigne Weldom
      Edouard Deville, directeur offre marketing et projets magasins de Weldom

      Même son de cloche du côté de Weldom (groupe Adeo) : en avril-mai 2020, « la majorité de nos franchisés a choisi d’ouvrir en mode comptoir avec notre solution digitale d’e-réservation, c’est-à-dire notre système de commande en ligne pour un retrait en magasin », explique Edouard Deville, directeur offre marketing et projets magasins de l’enseigne. Cette solution digitale d’e-réservation existait avant le confinement, mais Weldom est une franchise de proximité : d’une surface généralement comprise entre 1 000 et 3 000 m², ses points de vente sont implantés dans des villes moyennes de taille intermédiaire, et ses clients sont en moyenne à 10 minutes du magasin. Donc cette solution n’était utilisée par les particuliers que pour des achats plus conséquents, ou par des artisans pour des chantiers urgents.

      « Pendant la période du premier confinement, nous avons totalement transformé notre site web : l’e-réservation est devenue le cœur du site, raconte Edouard Deville. Nous avons aussi enlevé des outils web moins pertinents sur la période, afin de faciliter le flux, car la fréquentation a été multipliée par 200 ! Nous avons enregistré près de 20 000 e-réservations sur une journée : au pic de la crise, sur la journée la plus forte, nous avons réalisé en une journée l’équivalent du chiffre d’affaires généré via internet sur toute l’année 2019 !!! »

      Au-delà ces phénomènes d’une ampleur inédite, l’enseigne entend désormais poursuivre sa transformation numérique : « Les outils digitaux n’étaient pas totalement ancrés au cœur de la stratégie Weldom mais le parcours client devient omnicanal donc en 2021, nous allons multiplier par 2,5 notre niveau d’investissement dans ce domaine, annonce Edouard Deville. En un an, nous allons créer un nouveau site web grâce à cette synergie : il aura bien entendu pour vocation de créer du trafic et du chiffre d’affaires pour nos franchisés. »

      Enseignes du même secteur
      Demander une
      documentation

      Pour plus d'informations sur BRICOMARCHE

      Recopiez le mot dans le champ ci-dessous :

      Je suis intéressé par la franchise BRICOMARCHE
      Consultez l'Indicateur de la Franchise